Italy, Rome, General curia_jpgLe 24ème successeur de St Vincent, nouvellement élu, le P. Fr. Tomas Mavric,  semble avoir touché nos cœurs lorsque dans sa première homélie après son élection il nous invités nous vincentiens à « continuer de découvrir, approfondir le chemin de St Vincent, à devenir « mystiques de la Charité”.

Si je peux en juger aux conversations que j’ai entendues cela semble un message qui attire beaucoup d’entre nous.

Pour quelques-uns, cela a semblé un nouveau thème et ils se sont demandés d’où il provenait. Le P. Mavric s’est expliqué :

Il y a quelques années, notre confrère, le P. Toscan, CM a commencé a developper l’idée que plus tard, le P. Hugh O’donnell, CM, a prolongé, parlant de St Vincent comme d’un « Mystique de la Charité ». Ce fut le Père Karl Rainer, SJ, qui à la fin du 20ème siècle, avait exprimé la pensée suivante: les chrétiens du 21ème siècles devront être mystiques où ils cesseront d’exister. (Official biography)

Rahner disait aussi… » Le Chrétien Dr demain sera mystiques, une personne qui expérimenter quelque chose où il ne sera rien ».

Pour des lecteurs de FAMVIN.org cette ligne de pensée n’est pas une nouveauté.

En 1997 Soeur. Gertrude Foley, SC , parlait de la banalisation de nos charismes si nos charismes n’étaient pas reconnus comme des lumières mystiques qui ont rendus créatifs nos fondateurs mystical insights that empowered our founders.

“Il pense que nous banalisons notre charisme et notre tradition, si nous la limitons seulement à des activités de service…. le fondement perspicace de nos fondateurs a été mystique, puissant et créatif. Ce fut la lumière qui répondait à leurs questions, éloignant leurs doutes, et les affermissait alors qu’ils mettaient en route.”

“tant que nous ne serons pas passionnés comme nos fondateurs l’étaient alors, la croissance quotidienne qui les identifiaient à Jésus et à sa mission, nous ne pourront pas nous revendiquer Vincentien. Nous pouvons nous dépasser nous-mêmes en mettant en route des stratégies de service des pauvres. Mais comme vincentiens nous écoutons, si nous ne contextualisons pas tous nos services dans la triple identification si clairement vue par nos fondateurs: la relation trinitaire, si nous le voulons avec Jésus le pauvre, et en servant les pauvres. Nous sommes orgueilleux (l’orgueil saint j’espère) dans cette pratique, d’inscrire dans la quotidien sur cette terre la qualité de notre charisme et de notre tradition. Cela est vrai. Cependant, les lumières fondatrices de nos fondateurs étaient mystiques, puissants et sources de création. C’était des lumières qui répondaient à leurs questions, qui éloignaient leurs doutes et qui fortifiaient lorsqu’ils étaient en train d’entreprendre ».

 

[Visitez l’Encyclopédie Vincentienne pour une présentation complète (en anglais full presentation ) de cette conférence donnée à la Famille Vincentienne à St John’s Université en 1997]

Mais ce n’est pas la seule instance vincentienne à parler de cette idée. Deux autres documents importants peuvent être consultés…

San Vicente 01a_gif21 Vncent de Paul in prayer_jpg